Accueil / Nos actualités / Comment choisir votre terrain

Comment choisir votre terrain


Pas de maison sans terrain... Une évidence! Encore faut-il le trouver...

Vous voilà parti à la chasse du terrain ! Armez-vous de patience ; car dénicher le terrain de ses rêves n’est pas simple. Petites annonces, presses locales, magazines spécialisés, Internet, Aménageurs fonciers, constructeurs, notaires, mairies, bouche à oreille... Ce ne sont pas les moyens qui manquent !
S’il existe mille et une façon de trouver le terrain de ses rêves, les points à vérifier restent les mêmes afin d’acheter en toute sécurité.
 
Il convient de bien distinguer les terrains en lotissement et les terrains en diffus.
Les parcelles en lotissement sont vendus par des professionnels, aménageurs-lotisseurs ou collectivités locales dans le cadre de lotissements communaux.
Ces terrains sont livrés prêts à bâtir et vous avez l’assurance qu’ils sont constructibles, aménagés, viabilisés et bornés.
Il faut néanmoins respecter les règles de construction contenues dans le règlement de lotissement (hauteur, superficie, orientation, sens de faîtage, nature des matériaux...) bien souvent plus contraignant que les règles d’urbanisme en vigueur.
Les parcelles en diffus sont vendues par des particuliers et peuvent accueillir n’importe quelle construction, à condition toutefois de respecter les règles d’urbanisme en vigueur.
Toutefois, il vous appartient de vérifier si le terrain ne présente pas de risque notoire (qualité du sol, risque d’innondation...), s’il est constructible ou non, la surface autorisée à construire, les servitudes existantes...
De plus, ces parcelles ne sont pas souvent viabilisées et il vous appartient de faire réaliser les travaux de raccordement aux réseaux collectifs qui peuvent s’avérer onéreux.
 
Les points à vérifier :

  • Le certificat d’urbanisme : Première étape primordiale qui permet de vérifier noir sur blanc la constructibilité du terrain et les droits et obligations qui y sont attachés.
  • Le P.L.U. (Plan Locale d’Urbanisme) : document consultable en mairie ou à la DDT permettant de connaître toutes les règles d’urbanisme à respecter.
  • La viabilité : les réseaux (élec., eau, gaz, assainissement, PTT...) ne sont pas forcément existants et il vous appartient de vous raccorder aux réseaux public.
    Attention ! si les réseaux sont situés aux 4 coins de la parcelle, les travaux peuvent considérablement alourdir la facture.
  • Le sol et le sous-sol : un beau terrain n’est pas forcément synonyme de bon terrain. La nature et les caractéristiques du sol peuvent vous empêcher de réaliser votre projet ou imposer des surcoûts de construction, notamment pour les fondations et le terrassement.
    Afin de ne pas avoir de surprise, il vaut mieux faire réaliser une étude de sol qui permettra de savoir précisément la nature du sol et ainsi le type de fondation et les dimensions.

Le bornage : c’est une opération juridique qui permet de matérialiser les limites de propriété et donc la superficie réelle. Il se fait avec le géomètre ainsi que tous les voisins de la parcelle.
 
AD Construction maîtrisant parfaitement tous ces éléments est là pour vous accompagner et vous conseiller dans votre recherche foncière.